15 mars 2013

Du soja dans les oreillers.

DA MONERET-VAUTRIN

Université de Lorraine – Nancy

Réseau Allergo-Vigilance

On connaissait déjà les risques des oreillers faits de cosses de sarrasin, entrainant sensibilisation, allergie respiratoire et même allergie alimentaire. Les fabricants de literie avaient déjà commercialisé des matelas enduits de protéines de lait et un cas d'eczéma généralisé dont le début avait coïncidé avec l'achat d'un tel matelas avait été signalé au Réseau (Annexe 1). Une publicité se développe actuellement vantant des oreillers « viscoélastiques ». Certains contiennent de l'huile de ricin. Un autre type est commercialisé en Espagne et vaut l'étude suivante.

Cette étude de Armantia et al présente 4 cas d'anaphylaxie répétée nocturne survenant chez des sujets de 58 ans et plus. Ces patients avaient déjà incriminé des aliments dans la genèse de rhinite et d'asthme. L'un d'eux avait présenté une anaphylaxie sévère avec une sauce de soja dans un restaurant japonais. Tous avaient une enquête allergologique négative tant par prick-tests que par recherche d'IgE spécifiques pour les aéroallergènes et les aliments courants, soja inclus.

Le point commun était l'achat d'un oreiller viscoélastique peu avant le début des symptômes. L'information obtenue sur la composition de ces oreillers est la présence d'huile de soja dans les matrices élastiques.

Les tests cutanés pratiqués à la graine de soja, à la coque sont négatifs mais très positifs à l'huile de soja : 8mm. Le test ISAC révèle des IgE spécifiques à la beta-conglycinine nGly m 5 chez tous les patients.

Des immunoblots et des dot blots sont pratiqués avec les protéines hydrosolubles, les protéines extraites des inclusions lipidiques de stockage et avec des protéines extraites de l'oreiller. Les immunoblots détectent des IgE spécifiques vis-à-vis de plusieurs protéines dont les poids moléculaires sont compatibles avec ceux de Gly m5, Gly m 6 et oléosine. Aussi bien la fraction aqueuse que les extraits de la fraction lipoprotéique et l'extrait de matrice de l'oreiller fixent les IgE des 4 patients. En dot blot, les résultats les plus positifs sont ceux obtenus avec l'extrait de la matrice de l'oreiller.

A : fraction hydrosoluble

B : fraction lipoprotéique

C : extrait de matrice de l'oreiller

Après le retrait de ces oreillers, la guérison a été observée chez les 4 patients.

Cette étude attire l'attention à plus d'un titre. Elle souligne les risques d'exposition à des protéines alimentaires détournées de leurs finalités nutritionnelles et rentrant en contact prolongé avec les voies respiratoires ou/et la peau. Elle montre d'autre part que des huiles probablement non purifiées conservent un pouvoir allergénique certain. Il est intéressant d'observer que, si depuis des années la réglementation se renforce pour assurer la sécurité des médicaments comme des aliments, l'utilisation de protéines alimentaires reste totalement libre et ne dépend que de l'imagination d'industriels et fabricants.

Les patients français peuvent acquérir des oreillers viscoélastiques à base d'huile de ricin. Les graines de ricin sont extrêmement sensibilisantes. Elles sont à la source d'asthme professionnel mais également d'asthme dans les populations vivant dans la vicinité des huileries (allergènes aéroportés). Des cas d'asthmes ont été décrits dans d'autres industries simplement par contact et par inhalation avec du ricin contaminant d'un feutre fabriqué à partir de sacs de chanvre ayant contenu du ricin, ou contaminant des matériaux de rembourrages des meubles, ou en jardinerie utilisant des fertilisants à base de ricin. Un cas d'oedème de Quincke et rhino conjonctivite a même été déclenché par le port d'un collier mexicain contenant des graines de ricin [2].

Photos extraites de l'article de Toricelli et al.

Pas moins de 5 allergènes ont déjà été identifiés dont les deux principaux Ric c 1 et Ric c 3 sont des albumines 2S. Bien que l'attention n'ait pas été attirée jusqu'ici sur des oléosines, l'huile de ricin en contient de toute évidence. Il nous semble donc a priori dangereux de fabriquer ou d'acquérir des oreillers viscoélastiques contenant de l'huile de ricin.

Chez des patients se plaignants de symptômes allergiques nocturnes (ce qui faisait jusqu'ici suspecter une anaphylaxie semi-tardive à l'alpha-gal) il faudra désormais rechercher si une literie nouvelle ne peut être en cause. L'allergologue peut se procurer des graines de ricin vendues par internet car la plante a une magnifique floraison. Un CAP est disponible à la graine de ricin k71.

1. Armantia A et al. Anaphylaxis caused by hidden soybean allergens in pillows. J Allergy Clin Immunol. 2013:131;228-230

2. Toricelli R, Wüthrich B. Rizinusallergie. Allergologie. 1997 :20 ; 34-38

ANNEXE 1 : Danger des literies de bébé enduite de protéines de lait

N°101-09 (844) : CD, Montereau. Jeudi 26 novembre 2009

  • Sexe, Age : fille 5 mois
  • Type réaction, clinique : Réaction systémique sérieuse (urticaire, oedème du visage, gêne respiratoire puis courte perte de connaissance) immédiatement après un biberon de 50 cc de Lait Gallia Calisma.
  • Prise en charge de l'urgence : transportée aux Urgences Pédiatriques par les parents. A l'arrivée : urticaire constatable, Célestène, surveillance : hospitalisation 12 h
  • Antécédents notables : Dermatite atopique modéré à 6 semaines chez enfant allaité.
  • Point particulier : première prise de lait « bio » 6 jours avant : urticaire péribuccale puis généralisée, moderée. A dormi dans un couffin jusqu'à l'âge de 6 semaines. Puis lit de bébé, avec un matelas « P'tit lit » aux protéines de lait qui contient 13% de protéines de lait. Son eczéma apparaît dans les 3 jours. Elle garde ce matelas jusqu'à 7 mois et un eczéma généralisé modéré est constaté.
  • Délai entre réaction et bilan : 1 mois
  • Bilan allergologique :
  • Test cutanés : histamine : 10 mm.
  • Lait de vache : 6mm, Blanc d'oeuf EC : 5 mm, lait soja (Nutricia) : négatif
  • IgE spécifiques ImmunoCAP :
  • Caseïne : 0.4 kU/l, Alpha Lactalbumine : 0.5 kU/l, Béta Lactoglobuline : 5 Ku/l
  • Diagnostic : Anaphylaxie au lait de vache. Poly sensibilisation alpha lactalbumine, betalactoglobuline et caséine.
  • Conduite tenue : Diagnostic expliqué. Régime d'éviction expliqué. Trousse d'urgence avec Anapen. Substitution faite par Peptijunior puis lait de soja Nutricia et changement de matelas. Diversification en cours. Régression de la dermatite atopique constatée à l'age de 10 mois